mohairmallet
Fabriquant de tapis mohair noués-main
--- Depuis 1993 ---
  

Accueil


Au cœur d’Ampanihy, petite bourgade située à la frontière des pays mahafaly et antandroy, les ateliers d’Eric Mallet confectionnent depuis 1993 de somptueux tapis dont le prestige est à la hauteur de la production d’antan, l’époque faste des années 50 et 60.

Contraste saisissant entre région aride et production de tapis mohair de luxe.


Proche des femmes et des hommes qui mettent leurs compétences au développement de leur localité
Tous les bénéfices servent à pérenniser un savoir-faire local et permet le développement économique de la région en offrant du travail à long terme. Une croissance durable qui renoue à l’identité culturelle.

Son secret de fabrication, Eric Mallet le doit à son amour du pays et à une détermination hors du commun. L’aventure débute au large de Madagascar, où le voilier qu’il était chargé de convoyer subit de graves avaries. Débarqué sur la grande Ile, il décide de se rendre à Ampanihy car les tapis de la région font partie de ses souvenirs d’enfance.

Malgré la rudesse de cette contrée difficile d’accès, éloignée de service sanitaire décent, soumise régulièrement à de sévères sécheresses, Eric est emballé. Après les premières années sur place d’observation, d’intégration et d’études, il décide de relancer cette activité. En mobilisant les femmes villageoises, il ressuscite chez elles la fibre tisserande et réveille une tradition endormie en les formant. Ce sont plusieurs années de travail et d’investigation pour trouver une qualité maximale en termes de fils et de couleurs (teintures entièrement végétales à partir des plantes endémiques collectées en brousse). Eric met donc au point un fil unique au monde dont le calibre lui permet de proposer un tapis noué main de 70.000 nœuds par mètre carré.


Son atelier embauche une cinquantaine de tisserandes locales et trois hommes qui testent en permanence ses nouvelles couleurs pour diversifier son nuancier.
Dans cet univers aride, la confection de tapis mohair est une bénédiction et une fierté pour la région.
Ces femmes-tisserandes, génératrice de revenus, ont un impact économique et social très positif au village.
Et ici, tout le monde appelle ce « passionné », Eric Tapis !
La reconnaissance de son action pour le développement de la localité lui a valu l’ordre national de chevalier d’honneur en juillet 2006 par le gouvernement malgache.

Eric porte depuis plusieurs années, seul avec ses fonds privés aux aléas des crises politiques, la promotion et la commercialisation du savoir-faire local et du tapis mohair malgache Comme il le dit si bien : « Ce qui me fait tenir c’est que mes tisserandes restent toujours fidèles à la qualité de leur travail ».

Aujourd’hui et plus que jamais Éric continue son action en créant une association pour développer ce commerce équitable solidaire en partenariat avec la communauté, et souhaite aboutir à un centre de formation professionnel.
En complémentarité, sa femme Lova l’aide dans ses projets depuis plusieurs années et continue en créant elle aussi avec des femmes du village (formées par l’institut de Gemmologie à Tana) un atelier de lapidairerie et création de bijoux.

Proverbe malgache définissant notre travail:
« Izay tsy mahay sobika, mahay fata-bary »
Celles qui ne savent pas l’art du tissage, connaissent la poterie

PROJET EN COURS :
La mission de l’entreprise « Le Tapis Malgache », se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins : développer son activité pour satisfaire la demande d’emplois des jeunes femmes d’Ampanihy, ou bien subir  l’exode rural entrainant la perdition de cette tradition.
Entreprise sociale, Le Tapis Malgache en collaboration avec l’association « Les Mères du sud », veut répondre à cette demande de formations professionnelles, en offrant des emplois stables et durables, tout en valorisant «  le tapis Mohair malgache » sur le marché de l’habitat et de la décoration  haut de gamme.
Toutes nos études sur ce projet « les Mères du sud » révèlent un impact socialement favorable et des conséquences  économiquement positives sur toute la région sud-ouest de Madagascar.
Pour plus d’infos : contactez –nous.